COVID-19, les questions que vous nous posez…

 

Les médias parlent en ce moment d’abattoirs touchés par la Covid ? Etes-vous concernés ?

CHARAL n’est pas concernée par les informations diffusées actuellement par les médias. Il s’agit de trois abattoirs de volailles ou de porcs qui n’appartiennent pas à l’entreprise. Retrouvez ici la carte de nos huit établissements.

Il y a-t-il un lien entre la viande et le virus COVID-19 ?

Les autorités scientifiques confirment que la viande et les aliments ne sont pas la source du virus COVID-19.

L’ANSES (Agence nationale de sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) rappelle que concernant le rôle des aliments dans la transmission du SARS-CoV-2, la voie d’entrée principale est la voie respiratoire. En l’état actuel des connaissances, la possible contamination des denrées alimentaires d’origine animale (DAOA) à partir d’un animal infecté a été exclue. Toutes les informations et conclusions de l’ANSES sont accessibles ici.

 

Le virus peut-il être présent sur les emballages ?

Le virus se transmet par contact direct d’humain à humain. La survie du virus sur un support inerte est de l’ordre de quelques heures. Dans tous les cas, la clé reste l’importance des gestes barrières (notamment le lavage régulier des mains et l’utilisation de solution hydro-alcoolique… notamment en rentrant des courses).

 

Quelles sont les mesures d’hygiène que vous avez mises en place ?

Depuis le début de cette crise, nous avons eu en permanence deux priorités :

  1. Garantir la sécurité de nos salariés
  2. Tout faire pour continuer à approvisionner l’ensemble des magasins en collaboration avec tous nos fournisseurs et partenaires, l’agroalimentaire étant un secteur défini comme vital.

Au-delà des mesures barrières définies par le gouvernement, nous avons mis en place de nombreuses dispositions pour garantir la sécurité de nos équipes au travail et la sécurité sanitaire de nos viandes.

  • Aménagement de la distanciation physique minimale entre les postes en atelier et dans les bureaux
  • Mise en place de barrières de type « Plexiglass » sur certains postes
  • Modification des horaires de travail, de pause pour limiter les croisements des personnes
  • Matérialisation des flux de personnes
  • Limitation du nombre de places dans les locaux communs (salles de pause, cantines,…)
  • Nettoyage et désinfection des locaux en continu, poignées de portes, rambardes, outils de travail, etc
  • Mise à disposition des protections individuelles renforcée (masques, visières…)
  • Multiplication des points de distribution de gel hydro-alcoolique

 

Nous tenons à remercier tous nos salariés qui sont mobilisés depuis début mars pour poursuivre l’activité et garantir à nos consommateurs des produits de qualité, essentiels à leur quotidien.

Êtes-vous satisfait de cette réponse ?